fbpx

Browse Episodes

Indignation totale

Laurent De Sutter est notre invité dans ce 6ème épisode de DISOBEY. Nous évoquerons les liens entre indignation et raison, de notre addiction au scandale et de ces moments au cours desquels on part dans tous les sens 🙂 Pour en savoir plus sur cette fameuse indignation qui nous rend accro, lisez son livre : “Indignation totale”.

L'injustice fiscale dans le monde

Arnaud Zacharie est notre invité pour évoquer avec nous l’injustice fiscale qui touche tous les pays du monde. On y parle d’optimisation fiscale des grandes multinationales qui éludent l’impôts, de l’accroissement des inégalités entre les personnes les plus riches et le reste de la population mais aussi de la dette des pays émergents et de la TVA, un impôt injuste pour les plus bas revenus.

Le renouveau du journalisme d’investigation

Co-fondateur d’une revue dédiée au journalisme d’investigation, Olivier Bailly nous semblait la meilleure personne pour parler du métier de journaliste mais surtout de l’évolution de ce métier dans un secteur ultra-concurrentiel. Les nouvelles initiatives sont plutôt rare dans le paysage médiatique belge et, surtout, demeurent des expériences fragiles financièrement. Ce 4ème épisode est l’occasion d’évoquer la revue Médor, le journalisme narratif, les évolutions du métier, des réseaux sociaux et des médias d’information.

Derniers posts Instagram

DISOBEY

“Que chacun fasse connaître le genre de gouvernement qui commande son respect et ce sera le premier pas pour l’obtenir.”
– La Désobéissance civile, Henry David Thoreau

Dans DISOBEY, nous inviterons des personnalités issues du monde culturel, politique, associatif et susceptibles de porter une parole différente et/ou dissonante. DISOBEY propose un temps long pour l’interview, un espace aéré pour exposer sa pensée et construire sa réflexion sans la pression de l’horloge ou du débat contradictoire qui demande plutôt des armes rhétoriques qu’une pensée profonde (même si les deux ne sont pas incompatibles !)

« La télévision régie par l’audimat contribue à faire peser sur le consommateur supposé libre et éclairé les contraintes du marché, qui n’ont rien de l’expression démocratique d’une opinion collective éclairée, rationnelle, d’une raison publique, comme veulent le faire croire les démagogues cyniques.
– Sur la télévision, Pierre Bourdieu