fbpx

De la création d’un nouveau modèle pour la presse papier et du journalisme d’investigation.

Co-fondateur d’une revue dédiée au journalisme d’investigation, Olivier Bailly nous semblait la meilleure personne pour parler du métier de journaliste mais surtout de l’évolution de ce métier dans un secteur ultra-concurrentiel. Les nouvelles initiatives sont plutôt rare dans le paysage médiatique belge et, surtout, demeurent des expériences fragiles financièrement. Ce 4ème épisode est l’occasion d’évoquer la revue Médor, le journalisme narratif, les évolutions du métier, des réseaux sociaux et des médias d’information.

PODCAST

Apple Podcasts : https://apple.co/2TEeI3c
Ecoutez-nous sur Anchor : https://anchor.fm/disobey-now

N’hésitez pas à faire vos remarques dans les commentaires.
Abonnez-vous à notre chaîne : http://bit.ly/NOWABO

NOW sur Facebook : https://www.facebook.com/NOW.presse
NOW sur Instagram : https://www.instagram.com/nowallifornia
NOW sur Twitter : https://twitter.com/WalliforniaLove

L’invité

Olivier Bailly est journaliste indépendant et l’un des fondateurs de la revue Médor. Il fait partie de l’équipe de pilotes (rédacteurs en chef) du magazine. Il a reçu plusieurs prix pour son travail journalistique et est également professeur à l’IHECS

Plus d’informations ici : https://medor.coop/

DISOBEY, c’est quoi ?

“Que chacun fasse connaître le genre de gouvernement qui commande son respect et ce sera le premier pas pour l’obtenir.”
La Désobéissance civile, Henry David Thoreau

Sur le mode graphique des interrogatoires tels qu’on a pu les voir dans les films noirs/policiers des années 70 : une table au milieu d’une pièce vide, une lampe de bureau pour seul éclairage, l’invité fait face à son interrogateur. L’intention est de laisser place à la personnalité de chacun et les raisons de son implication professionnelle ou personnelle. 

Nous inviterons des personnalités issues du monde culturel, politique ou associatif.

Ecoutez d’autres épisodes : Bruno Dayez à propos de la perpétuité réelle et Bernard De Vos sur les droits de l’enfant en Belgique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *